Nestlé, le n°1 mondial de l’agroalimentaire

La compagnie Nestlé est la plus grande entreprise du secteur agroalimentaire du monde. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 100 milliards de dollars. Son origine remonte à 1843. En cette année, un jeune pharmacien allemand, Henri Nestlé (né à Francfort en 1814), vient s’installer à Vevey, en Suisse romande. Il acquiert un moulin ainsi qu’une petite distillerie, et il commence à fabriquer divers produits, notamment du vinaigre et de la farine d’os.

La compagnie Nestlé est la plus grande entreprise du secteur agroalimentaire du monde. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 100 milliards de dollars. Son origine remonte à 1843. En cette année, un jeune pharmacien allemand, Henri Nestlé (né à Francfort en 1814), vient s’installer à Vevey, en Suisse romande. Il acquiert un moulin ainsi qu’une petite distillerie, et il commence à fabriquer divers produits, notamment du vinaigre et de la farine d’os.

L’affaire vivote jusqu’en 1858, quand Nestlé commence à vendre du gaz liquéfié à la commune de Vevey, pour alimenter une dizaine de réverbères. Les ventes prospèrent, et le pharmacien-entrepreneur commence à accumuler des francs suisses. En 1866, malheureusement, les ventes de gaz sont contrecarrées par des concurrents, et Henri Nestlé fonde une société, à Vevey, pour exploiter une idée qui lui est venue, idée qui se révélera extrêmement opportune. En 1866, les conditions d’hygiène sont encore loin d’être, en Suisse et partout en Europe, ce qu’elles sont aujourd’hui. Les ignorances sont grandes. La mortalité infantile est très élevée, pour toutes sortes de raisons, parmi lesquelles une alimentation souvent déficiente des très jeunes enfants.

L’idée de Nestlé, c’est de nourrir ces petits avec un mélange de farine, de froment, de sucre et de lait. Il met au point une "farine lactée" qu’il commence à vendre en 1867. Le succès est tout à fait remarquable, et les affaires d’Henri Nestlé prospèrent à nouveau. La farine Nestlé devient synonyme d’alimentation moderne, de nutrition scientifique et, surtout, de bonne santé des enfants. En 1875, Henri Nestlé vend son entreprise à quelques-uns de ses partenaires, pour un million de francs suisses, et se retire des affaires. La société est rebaptisée Farine Lactée Henri Nestlé, et les ventes continuent de progresser. Le 7juillet 1890, Henri Nestlé, pharmacien, inventeur et industriel, meurt à Glion. En 1900, une filiale de Nestlé est fondée aux Etats-Unis, où le marché est considérable. Une autre filiale est créée en Grande-Bretagne, en 1901.

En 1905, la société Nestlé voit le jour, par fusion de la société Henri Nestlé et de l’Anglo-Swiss Condensed Milk Company. Cette dernière provient d’une entreprise fondée en 1866 par les frères Charles et George Page, à Cham, en Suisse allemande, qui se consacrait à la fabrication de lait condensé. En 1938, Nestlé met sur le marché un nouveau produit sous la marque Nescafé. L’entreprise suisse a mis au point un procédé permettant d’obtenir une poudre de café entièrement soluble dans l’eau chaude. Un sachet de ce Nescafé dans une tasse d’eau bien chaude, et le café est servi ! Le succès de ce produit a perduré jusqu’à aujourd’hui.

Nestlé continue sa croissance. En 1947, elle fait l’acquisition de la firme Maggi. Celle-ci remonte à 1887, quand un Suisse astucieux, Julius Michael Maggi (né en 1846), met au point un condiment liquide qui se révèle à la fois très agréable au goût et d’utilisation commode : quelques gouttes suffisent pour "relever" un plat insipide. Il lance la commercialisation de son produit, sous le nom peu créatif mais efficace de "Maggi".

La société Nestlé a fait bien d’autres acquisitions dans son histoire, et elle commercialise des produits très divers, sous des marques qui le sont tout autant. Nous n’en citerons que quelques-unes, outre Nescafé et Maggi : Nesquik (poudre chocolatée), Buitoni (pâtes alimentaires), Lion (barres chocolatées), Kit Kat (biscuits), Herta (charcuterie), La Laitière (produits laitiers), Vittel, Contrex, Perrier, Valvert, Hépar (eaux minérales), Smarties (bonbons au chocolat).

Interrompons ici cette liste, incomplète, mais qui ouvre l’appétit. L’alimentation, la fonction la plus ancienne des activités humaines, fonction véritablement vitale, n’échappe pas à la rationalisation industrielle.

Sur le même sujet