Internet sait tout de vous

Dans une vidéo au succès peu commun, Febelfin, la fédération belge du secteur financier, conseille à tous les consommateurs de faire preuve de vigilance sur internet.

Thomas Leroy
Internet sait tout de vous

Dans une vidéo au succès peu commun, Febelfin, la fédération belge du secteur financier, conseille à tous les consommateurs de faire preuve de vigilance sur internet. Le 12 septembre, Dave, un voyant, plante sa tente place Sainte-Catherine. Aux passants, il propose de deviner leur vie. Quelques-uns se sont laissé tenter, ils ont été surpris.

“Vous avez deux tatouages dans le bas du dos” , “Vous avez dépensé 300 euros en vêtements le mois passé” , “Votre vie amoureuse semble mouvementée” , autant d’assertions devant lesquelles les passants, souvent médusés, ont été obligés d’acquiescer. Mais comment a fait Dave? “En fait, après avoir interpellé les passants en rue, nous les avons fait patienter 5 à 10 minutes. Pendant ce temps, 4 comparses scrutaient leur vie sur internet et transmettaient les infos par oreillette au voyant” , explique Pamela Renders, porte-parole de Febelfin.

Temps de passage chez Dave compris, les recherches n’ont pas duré plus de 20 minutes. Suffisant pourtant pour donner les dépenses récentes des consommateurs, leurs numéros de compte, etc. “Toutes les informations que nous avons glanées l’ont été sur des sites publics. Il n’y a eu aucun piratage de réalisé , tient à souligner Mme Renders. Notre idée, c’était de réveiller la population. La vigilance dont on fait preuve dans la vie réelle – on ne donne pas ses clés de voiture à n’importe qui –, on doit en faire preuve aussi dans la vie virtuelle. Particulièrement les personnes actives sur des banques en ligne.”

Et Febelfin de rappeler les trois règles d’or de l’utilisateur: “Bien protéger son ordinateur, ne jamais donner suite à un coup de téléphone ou à un e-mail de sa banque qui vous demande des informations privées – ce n’est jamais elle qui vous contacte ainsi – et vérifier fréquemment ses extraits de compte.”

Des règles d’or nécessaires quand l’on sait que le nombre de fraudes bancaires sur internet a quintuplé sur les 8 premiers mois par comparaison à tout 2011. “Mais cela ne reste, en moyenne, qu’un cas de fraude sur un million de sessions internet ouvertes” , tempère Pamela Renders.

À terme, deux vidéos, l’une francophone, l’autre néerlandophone, seront tirées de cette expérience. “Les banques pourront l’utiliser sur leur site pour mettre en garde leurs clients” , explique-t-on chez Febelfin.

En attendant, le succès de la vidéo actuelle est foudroyant. Depuis lundi soir, elle compte 1.700.000 vues. “Et depuis 24 h, c’est tout simplement la vidéo la plus vue sur YouTube dans le monde entier” , nous confiait hier soir Pamela Renders.