Le budget européen droit dans le mur?

A l'image des budgets nationaux, celui de l'Union européenne est de plus en plus serré en cette période de ralentissement économique. Les prochaines semaines seront sans doute déterminantes...

BELGA-AFP
Le budget européen droit dans le mur?

A l'image des budgets nationaux, celui de l'Union européenne est de plus en plus serré en cette période de ralentissement économique. Les prochaines semaines seront déterminantes, non seulement pour les budgets 2012 et 2013, mais aussi pour le cadre financier multi-annuel de l'Union. Jeudi à Strasbourg, la session plénière du Parlement européen a donné lieu à une nouvelle passe d'armes entre les députés et le Conseil.

Les parlementaires ont adopté une motion invitant les 27 à revenir sur les coupes décidées pour l'an prochain, qui risquent de faire pâtir des programmes importants pour la croissance et l'emploi. Ils accusent les États membres d'incohérence, en soulignant que les ministres des Finances ont procédé à des coupes de deux milliards dans des programmes de recherche et d'enseignement, notamment Erasmus, une semaine à peine après que les chefs d'Etat et de gouvernement eurent annoncé un "pacte de croissance".

Globalement, le Parlement exige un niveau de dépenses de 137,9 milliards d'euros en 2013, alors que les États membres ont fixé la barre à 132,7 milliards. Le budget de l'année en cours est également sous pression. La Commission européenne a demandé mardi aux États de l'UE une rallonge de 8,9 milliards d'euros pour continuer à financer les bourses étudiantes Erasmus et plusieurs autres programmes à court d'argent en 2012.

Mais la mère de toutes les batailles budgétaires européennes sera celle du prochain cadre financier multi-annuel, qui fixera des plafonds pour les dépenses des années 2014 à 2020. Les dirigeants des 27 doivent trouver un accord lors d'un sommet les 22 et 23 novembre, mais jamais les positions n'ont paru plus éloignées entre États membres, ainsi qu'avec le Parlement européen.

Sur le même sujet