Trop de Facebook tue Facebook

Le réseau social a publié vendredi dernier un message pour le moins surprenant. Il invite ses utilisateurs à ne pas devenir dépendant.

Rédaction en ligne
Trop de Facebook tue Facebook

Certains utilisateurs du réseau social cher à Mark Zuckerberg l'ignoraient peut-être, mais Facebook possède sa page officielle. Et ce vendredi, on pouvait y trouver un message pour le moins surprenant en dessous de la photo d'un gâteau d'anniversaire. "Les gâteaux d'anniversaire rassemblent les gens. C'est autour d'eux que les amis peuvent se rassembler et célébrer. Mais abuser du gâteau n'est pas sain. On peut donc dire que les gâteaux d'anniversaire ressemblent beaucoup à Facebook".

Derrière cette métaphore pâtissière, le réseau social invite ses utilisateurs à ne pas devenir dépendant. L'intention du réseau social paraît louable, mais n'est pas innocente. En effet, son grand concurrent Google se vante d'être "la seule société au monde dont l’objectif avoué est de faire en sorte que ses visiteurs quittent son site aussi vite que possible".

Mais le message métaphorique de Facebook intervient surtout un mois après que l'association américaine de psychiatrie ait décidé d'inclure le trouble de l'utilisation d'internet (Internet-use disorder) comme nouvelle maladie mentale. Selon elle, l'utilisation prolongée des réseaux sociaux est la face visible de l'iceberg d'une dépendance importante à internet.

Suivez l'actualité de LaLibre.be sur nos comptes Twitter et Facebook. Et téléchargez gratuitement nos applications pour iPhone , iPad et Android, où vous pourrez également télécharger l'édition du jour.