Bientôt l’heure de vérité sur la baisse des prix !

En décembre, plusieurs fournisseurs ont annoncé des baisses de leurs tarifs de gaz et d’électrcité (qui représentent environ 40 % de la facture totale d’énergie) à partir du mois de janvier 2013 quand la période du gel des prix décidé par le gouvernement aura pris fin. Toutefois, il est encore trop tôt pour se faire une idée des conditions qui seront les plus intéressantes. "Les fournisseurs n’ont pas encore communiqué tous les nouveaux tarifs. Quand on les aura, on pourra faire un tableau comparatif. Ce ne sera pas avant mi-janvier", explique Laurent Jacquet, porte-parole à la Creg, le régulateur fédéral. D’où son conseil "de ne pas foncer tête baissée pour changer de fournisseur" et d’ainsi faire preuve d’un "peu de patience". Car avec ce tableau, ce sera "l’heure de vérité". Dans les annonces faites en décembre, les fournisseurs ont souvent donné des fourchettes et non des tarifs précis. Electrabel a parlé d’une baisse de 10 % pour le prix de l’électricité et jusqu’à 16 % pour le gaz. EDF Luminus, qui a décidé de revoir à la baisse uniquement les tarifs variables, a évoqué une économie moyenne de 150 euros sans donner de date précise d’entrée en vigueur.

En décembre, plusieurs fournisseurs ont annoncé des baisses de leurs tarifs de gaz et d’électrcité (qui représentent environ 40 % de la facture totale d’énergie) à partir du mois de janvier 2013 quand la période du gel des prix décidé par le gouvernement aura pris fin. Toutefois, il est encore trop tôt pour se faire une idée des conditions qui seront les plus intéressantes. "Les fournisseurs n’ont pas encore communiqué tous les nouveaux tarifs. Quand on les aura, on pourra faire un tableau comparatif. Ce ne sera pas avant mi-janvier", explique Laurent Jacquet, porte-parole à la Creg, le régulateur fédéral. D’où son conseil "de ne pas foncer tête baissée pour changer de fournisseur" et d’ainsi faire preuve d’un "peu de patience". Car avec ce tableau, ce sera "l’heure de vérité". Dans les annonces faites en décembre, les fournisseurs ont souvent donné des fourchettes et non des tarifs précis. Electrabel a parlé d’une baisse de 10 % pour le prix de l’électricité et jusqu’à 16 % pour le gaz. EDF Luminus, qui a décidé de revoir à la baisse uniquement les tarifs variables, a évoqué une économie moyenne de 150 euros sans donner de date précise d’entrée en vigueur.

Eneco supprime ses frais d’abonnement de 40 euros par an pour le gaz et diminue sa composante variable. L’économie pour une famille moyenne est évaluée à 40 euros par an pour le gaz. Essent.be offre, lui, 65 euros de réduction aux nouveaux clients. AvC