Travail impossible à Madagascar et en Érythrée pour le FMI

Le Fonds monétaire international (FMI)ne peut pas travailler dans ces deux pays à cause des retards énormes dans l'évaluation de leur économie.

AFP
Travail impossible à Madagascar et en Érythrée pour le FMI
©afp.com

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué jeudi qu'il ne pouvait pas travailler à Madagascar ni en Erythrée, deux de ses pays membres dont l'évaluation de l'économie souffre de lourds retards.

A Madagascar, la procédure dite de consultation devant permettre cet examen, prévu en général tous les ans ou tous les deux ans selon les pays, a "43 mois de retard à cause de la situation économique ou politique", écrit le FMI dans un communiqué.

Selon le Fonds, seul un seul autre pays, à la date de juillet 2012, était en retard de plus de 18 mois pour les mêmes raisons: la Somalie, où l'anarchie règne depuis des années. La situation est différente à Madagascar, qui traverse une grave crise politique depuis trois ans.

En Erythrée, l'examen de l'économie par les services du Fonds est en retard de deux ans, selon un autre communiqué du FMI.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du Fonds a refusé de confirmer que, pour ce pays, la raison principale de l'ajournement des consultations était l'"absence d'accord sur les dates ou les modalités de cet examen", comme c'était le cas en juillet pour trois autres pays pour lesquels le délai par rapport au calendrier prévu était supérieur à 18 mois: l'Argentine, l'Equateur et le Venezuela.