Demotte: "il faut réduire le nombre de certificats verts, comme en Flandre"

La Région wallonne devra réduire le nombre de certificats verts bénéficiant aux producteurs d'énergie renouvelable et leur montant, a affirmé mercredi son ministre-président, Rudy Demotte.

Belga
Demotte: "il faut réduire le nombre de certificats verts, comme en Flandre"
©Photo News

La Région wallonne devra réduire le nombre de certificats verts bénéficiant aux producteurs d'énergie renouvelable et leur montant, a affirmé mercredi son ministre-président, Rudy Demotte (PS), qui a suggéré de s'inspirer de l'exemple flamand et souhaité que la question soit discutée au sein du gouvernement wallon plutôt que dans les médias. Il a au passage égratigné son ministre de l'Energie, Jean-Marc Nollet (Ecolo), affirmant qu'il avait été "un peu vite en besogne" en annonçant l'octroi dès 2014 de 500 kilowatts/heure d'électricité gratuits par ans. "On ne peut pas garantir le jackpot ad vitam aeternam, il faut mettre le frein" à l'octroi de ces certificats verts qui "s'est emballé", a affirmé M. Demotte lors de l'émission Matin Première de la RTBF, dont il était l'invité.

Leur nombre est ainsi passé de 152.000 en 2009 à 3,334 millions, engendrant un surcoût d'au minimum 2,5 milliards d'euros sur les quinze prochaines années "qui seront un moment payés par les consommateurs", a rappelé le ministre-président wallon. "La Wallonie est 25 fois plus généreuse que la Flandre", a-t-il souligné en appelant à une réforme du système. "Il faut s'inspirer de ce que la Flandre fait: réduire le montant des certificats verts" et "réduire leur nombre", a expliqué M. Demotte.

Il a également reproché à M. Nollet d'avoir fait cavalier seul et d'avoir "été un peu vite en besogne". "Un débat entre nous aurait évité la polémique", a-t-il fait valoir.

Sur le même sujet