Un chef des libéraux allemands juge possible que l'Italie quitte l'euro

Les Italiens doivent décider s'ils veulent se conformer aux règles de la monnaie unique, et "s'ils ne veulent pas, alors ils doivent en tirer les conséquences", a dit M. Brüderle.

Un chef des libéraux allemands juge possible que l'Italie quitte l'euro
©afp.com
AFP

La tête de liste des libéraux aux législatives allemandes, partenaire des conservateurs dans la coalition gouvernementale, Rainer Brüderle, a jugé jeudi soir possible que l'Italie quitte la zone euro.

Il se peut "qu'ils sortent", a-t-il dit. Les Italiens doivent décider s'ils veulent se conformer aux règles de la monnaie unique, et "s'ils ne veulent pas, alors ils doivent en tirer les conséquences", a dit M. Brüderle, chef du groupe parlementaire des libéraux, dans une émission de la chaîne publique ZDF.

Son parti (FDP) est actuellement crédité de 4% des intentions de vote - sous le seuil de 5% nécessaire pour entrer au Bundestag, chambre basse du parlement allemand -, selon un sondage paru jeudi. Les prochaines élections législatives allemandes sont prévues le 22 septembre.

A propos de la monnaie unique, il a ajouté: "Il ne faut pas forcément que tous les pays qui en font partie aujourd'hui, continuent à en faire partie".

Il y a deux semaines, les élections en Italie ont débouché sur une situation politique compliquée. Aucun parti n'a obtenu de majorité claire et la formation d'une coalition gouvernementale semblait très incertaine.

Ce vote a été largement perçu en Europe comme un vote de dénonciation des politiques d'austérité dont l'Allemagne est le chantre.

Sur le même sujet