Emprunt populaire: les banques demandent un avantage fiscal plus élevé

Actuellement, ce grand emprunt bénéficie d'une réduction du précompte mobilier de 10 points de pourcentage, soit 15 pc au lieu de 25 pc.

Emprunt populaire: les banques demandent un avantage fiscal plus élevé
©REPORTERS
BELGA

Afin de rendre le grand emprunt populaire voulu par l'Etat plus attirant, les banques souhaitent que l'avantage fiscal soit plus élevé, selon une note de la Fédération belge du secteur financier (Febelfin) rapportée vendredi par L'Echo et De Tijd.

Le grand emprunt populaire voulu par le gouvernement fédéral a pour but d'encourager les épargnants à diriger l'argent qui dort sur leurs livrets vers des placements garantis par l'Etat, qui serviraient à financer des projets à plus-value sociale.

Pour Febelfin, en cette période de crise, les Belges aiment pouvoir disposer de leur épargne à tout moment, il faut donc un incitant financier substantiel pour les inciter à bloquer leur argent cinq ans ou plus.

La Fédération réclame dès lors à l'Etat une réduction de précompte mobilier plus importante que celle prévue et plus de souplesse dans l'exécution de ce grand emprunt, en élargissant notamment la base des projets éligibles pour un financement.

Actuellement, ce grand emprunt bénéficie d'une réduction du précompte mobilier de 10 points de pourcentage, soit 15 pc au lieu de 25 pc.

Sur le même sujet