Viré à cause de Facebook ? Trullemans n'est pas le premier

Dans la série "que faut-il éviter de faire sur Facebook si l'on ne veut pas mettre son job en péril", voici quelques conseils...

N. Ch.

Dans la série "que faut-il éviter de faire sur Facebook si l'on ne veut pas mettre son job en péril", voici quelques conseils...

Ne pas se moquer de ses élèves...

Jason Liptow, professeur dans le Michigan, a publié ceci sur son mur Facebook : "un étudiant m'a envoyé un mail pour savoir comment il avait pu réussir son année malgré ses absences répétées et trois échecs dans des tests à cours ouverts." Un écart de conduite finalement pas dramatique, mais le professeur a assuré à la presse locale qu'il avait été viré à cause de ses intentions de former un syndicat d'enseignants, et non en raison de ce message Facebook.

... ni souhaiter leur mort

Le New York Post relayait en mars dernier le licenciement de Christine Rubino, professeur à Brooklyn. Au lendemain de la noyade d'un étudiant lors d'une excursion à la plage, celle-ci avait posté le message suivant : "Depuis aujourd'hui, je pense que la plage est une bonne destination pour ma classe."

Seuls ses amis pouvaient voir ces messages, mais l'un de ses collègues, qui ne la portait visiblement pas dan son cœur, a fait suivre le commentaire au principal...

Ne pas s'en prendre à Kate Middleton

Le Radar Online avait rapporté la mésaventure d'un gardien de Buckingham Palace de 18 ans, congédié de son poste juste avant le mariage de Kate et William, alors qu'il avait posté sur Facebook un message peu gratifiant à l'intention de la Duchesse de Cambridge : "Kate et William sont passés juste devant moi vendredi et tout ce que j'ai obtenu est un bête signe de la main alors qu'elle regardait dans le sens opposé... stupide vache coincée ! Ne suis-je pas assez bien pour eux ?"

Ne pas revendiquer son homosexualité

C'est malheureux à écrire, mais force est de constater que certaines mentalités sont bloquées au 20e Siècle... C'est le cas d'un parent d'élève en Californie, qui a obtenu le licenciement d'un coach de water-polo d'une haute école. Le tort de ce-dernier ? Avoir partagé sur son mur Facebook des photos de lui où il pose avec deux drag queens...

Ne pas diffuser des informations confidentielles sur un patient

Le Boston.com a relaté la maladresse d'un médecin de Rhode Island, viré après avoir posté sur Facebook des informations relatives au traumatisme d'un patient. La sanction fut double pour le Docteur Than qui a dû payer 500$ de dédommagement et assister à un cours de formation continue. Sur la déontologie, sans doute...

Éviter le coup du policier bourré

Le Washington's Tri-City Herald évoque la démission plus ou moins forcée d'un policier d'Etat, Matt Blahut, suite à la publication d'une photo de lui en uniforme, accompagnée d'un commentaire où il précise être ivre.


Sur le même sujet