Citibank a trouvé son carburant

Une nouvelle carte de crédit pour une nouvelle banque ! C’est en effet ce mardi que Citibank baisse pavillon au profit de Beobank, laquelle marque l’événement en proposant une nouvelle carte de crédit co-brandée, cette fois avec Q8.

P.D.-D.
Citibank a trouvé son carburant
©AFP

Une nouvelle carte de crédit pour une nouvelle banque ! C’est en effet ce mardi que Citibank baisse pavillon au profit de Beobank, laquelle marque l’événement en proposant une nouvelle carte de crédit co-brandée, cette fois avec Q8, le second acteur sur le marché belge des carburants.

Le principe de la Beobank Q8 World MasterCard est assez simple : la carte vous permet de récupérer jusqu’à 250 euros par an sur le montant des dépenses réglées avec ladite carte de crédit. Et pour l’obtenir, il ne faut pas nécessairement être client de la banque.

Comment fonctionne-t-elle ? A chaque fois que vous payez votre plein de carburant dans une station Q8, effectuez un achat dans une boutique Q8 ou payez votre facture de mazout de chauffage livré par Q8Mazout, vous récupérez 2 % du montant payé. Ce sera même 4 % pour les paiements en station au cours des trois premiers mois de l’utilisation de la carte. La réduction sera de 1 % sur tous les autres achats (supermarchés, restaurants, billets d’avion, ), à l’exception des pleins de carburant effectués à la concurrence !

Beobank est un habitué des cartes de crédit offrant des avantages sonnants ou trébuchants (la World MasterCard, par exemple) ou liés à des partenaires (avec Neckermann, notamment). "Nous cherchons à nous différencier pour rentrer en contact avec de nouveaux clients", explique Guy Schellinck, Directeur Cartes chez Beobank. Depuis le début 2013, le nombre de "value cards" est en augmentation de 28 % chez Beobank.

La nouvelle carte coûtera 5 euros par an. "Le prix est d’une part très intéressant par rapport au marché. Son coût sera d’autre part vite rentabilisé par le client", poursuit Guy Schellinck. Le choix de Q8 comme nouveau partenaire s’explique par le fait que "le coût des dépenses énergétiques figure parmi les principales préoccupations des ménages", ajoute encore le Directeur Cartes de Citibank.

Quant à Q8, cette carte doit soutenir son ambition de croissance en Belgique. Q8, toutefois, n’est pas forcément le moins cher. "Notre but n’est pas d’être le moins cher mais d’avoir la meilleure offre globale", explique Filip Willems, Marketing Manager. "Nous offrons plus de services dans nos stations avec boutique. Il est normal que cela soit légèrement compensé dans le prix." Q8 dispose aussi d’une centaine de stations automatiques, dans lesquelles les prix sont moins élevés. Pour les habitués de Q8, la réduction de 2 % prévue pour les paiements avec la carte de crédit pourra être cumulée avec l’utilisation de la carte Plus de Delhaize (40 % des clients Q8 l’utilisent). Seuls les achats effectués dans les stations Q8 belges bénéficient de la réduction de 2 %.

Cette carte de crédit devrait aussi pousser plus de clients encore à privilégier les paiements électroniques, au détriment du cash qui représente encore 20 % des transactions dans les stations avec boutique.

Sur le même sujet