Les bonnes affaires de dernière minute

Les offres "last minute" sont à saisir. Vite. Pour un départ, rapide, à prix doux.

Anne Masset
Les bonnes affaires de dernière minute
©AFP

C’est clair, maintenant, elles sont là, les vacances. Ceux qui n’ont pas encore réservé passent à l’action. Et les clients profitent à fond des offres "last minute", alias les "soldes" du secteur, ces combinaisons de ce qui reste dans les hôtels et sur les vols avec un départ prévu normalement endéans les 3 semaines. "Les réservations actuelles vont bon train", signale Florence Bruyère, porte-parole de Jetair qui vient de lancer sa deuxième vague de "Superdeals" pour juillet et août. "La météo actuellement est évidemment un catalyseur", ajoute-t-elle.

Ce qui appâte le chaland ? Les prix, bien sûr. La crise est toujours là. Sachant que le stock des offres "last minute" n’est pas "hyper important" car les acteurs du secteur ajustent bien sûr leurs capacités au fur et à mesure des réservations, et le plus tôt possible de préférence. En effet, les tour-opérateurs n’ont pas intérêt à garder une masse d’offres en magasin qu’ils devront finalement brader. "Il y a moins à solder qu’en 2012 car on a plus vendu", précise Baptiste van Outryve, porte-parole de Thomas Cook (marques Thomas Cook, Neckermann, Pegase…). Et "les prix et réductions sont comparables à l’année dernière". Jusqu’à 50 %.

Le revers de la médaille "bons prix", c’est que les possibilités de choix sont évidemment moindres qu’en début de saison où les réservations précoces permettent de profiter de prix bas et du maximum de disponibilités. En pratique donc, si le candidat au voyage voit une offre qui lui plaît, il ne doit pas attendre pour réserver car sinon, elle risque de lui passer sous le nez. Neckermann prévient d’ailleurs sur son site : "Toutes les 10 secondes, un ‘last minute’ disparaît, n’hésitez donc pas trop longtemps."

Espagne, Turquie en forme cet été

De façon générale, chez Jetair, on enregistre un statu quo par rapport à l’an dernier pour ces deux mois de vacances. Avec une croissance des vacances exotiques, notamment vers les Caraïbes, République dominicaine en tête. "Les clients choisissent résolument les vols directs, ce que propose Jetair." Le top 5 de l’été en ce qui concerne les vacances en avion ? L’Espagne, loin devant la Turquie, la Grèce, la Tunisie et l’Italie. Le même que l’an dernier. Chez Thomas Cook, la Turquie arrive en tête. "On n’a jamais constaté d’influence des manifestations. Il faut dire que les destinations balnéaires en étaient loin et qu’elles offrent des hôtels ‘tout compris’, une formule fort prisée par les familles, surtout en temps de crise", dit le porte-parole. Derrière la Turquie, on retrouve l’Espagne, avec les Canaries qui maintiennent leur croissance d’après le Printemps arabe. Puis vient la Grèce, en forte hausse surtout sur les grandes îles comme Rhodes, Cos, la Crète ou Corfou. Ensuite arrivent la Tunisie - qui marche très bien actuellement en "last minute" - et le Maroc.

Quant aux réservations pour l’hiver prochain, elles peuvent d’ores et déjà démarrer chez les T.-O. Avec les avantages pour réservations rapides à la clé…

Sur le même sujet