Tessenderlo Chemie arrête sa production en raison d'une grève

Le mouvement de grève entamé mercredi chez Tessenderlo Chemie à Ham (province de Limbourg) a pour conséquence l'arrêt total de la production à partir de lundi soir. C'est la première fois dans l'histoire de l'entreprise que cela se produit par la force des choses.

Belga
Tessenderlo Chemie arrête sa production en raison d'une grève
©BELGA

Le mouvement de grève entamé mercredi chez Tessenderlo Chemie à Ham (province de Limbourg) a pour conséquence l'arrêt total de la production à partir de lundi soir. C'est la première fois dans l'histoire de l'entreprise que cela se produit par la force des choses. Le coût de cet arrêt atteint plusieurs millions d'euros, selon la direction. La direction a retardé le plus possible cette décision. Cette dernière "est drastique mais nécessaire pour des raisons techniques et de sécurité. Les réservoirs de stockage de l'acide sulfurique atteignent leur capacité maximale en raison du manque de production dans les autres départements. La décision menace nos relations avec nos clients et notre crédibilité. Le coût de cet arrêt atteint plusieurs millions d'euros", a dénoncé la porte-parole.

De nouvelles négociations sont prévues avec les syndicats. "Nous voulons les reprendre le plus vite possible car si nous parvenons à un accord, il faut encore du temps avant que nous soyons de nouveau opérationnels", a prévenu la direction.

Au total, 506 personnes travaillent chez Tessenderlo Chemie. Le conflit avec les syndicats concerne une restructuration qui menace 170 emplois.