Le déficit budgétaire belge est à 2,8% du PIB

Même si la situation s'améliore, notamment grâce à des efforts structurels importants, le Premier Ministre et les ministres des Finances et du Budget rappellent la politique de prudence budgétaire et l'absolue nécessité de poursuivre le monitoring permanent du budget.

BELGA
Le déficit budgétaire belge est à 2,8% du PIB
©Photonews

La Belgique achèvera l'année avec un déficit budgétaire de 2,8% du produit intérieur brut, ressort-il mardi des perspectives économiques de la Commission européenne. La Belgique se situe donc en-dessous du seuil imposé par l'Europe des 3% de déficit du PIB.

Pour 2014, la Commission estime le déficit à 2,6%. La dette de l'Etat devrait atteindre 100,4% du PIB en 2013 et 101,3% en 2014.

En ce qui concerne la croissance, elle devrait être de 0,1% cette année et de 1,1% l'année prochaine. L'ensemble de la zone euro devrait sortir de la récession en 2014, avec une croissance estimée à 1,1%, soit autant qu'en 2013.

Le taux de chômage a atteint 8,6% en Belgique, soit 1% de plus qu'en 2012, selon la Commission. Pour 2014, la prévision est de 8,7%.

"Des signes de plus en plus nombreux indiquent que l'économie européenne a atteint un tournant", a déclaré le commissaire en charge des Affaires économiques, Olli Rehn. "Nous devons poursuivre nos efforts afin d'assurer une croissance durable et la création d'emplois."

Réactions

Même si la situation s'améliore, notamment grâce à des efforts structurels importants, le Premier Ministre et les ministres des Finances et du Budget rappellent la politique de prudence budgétaire et l'absolue nécessité de poursuivre le monitoring permanent du budget, indiquent-ils mardi dans un communiqué, en réaction aux prévisions économiques de la Commission européenne. Selon la Commission européenne, "une reprise prudente est en cours" en Belgique, soulignent les ministres. "Outre une prévision de croissance de 1,1% du PIB en 2014 et 1,4% du PIB en 2015, celle-ci pointe une série d'indices positifs et notamment l'augmentation de la confiance de l'industrie, des services et des consommateurs et la maîtrise de l'inflation. Par contre, la situation sur le marché de l'emploi reste une préoccupation importante."

Les ministres ont pris note de la prévision d'un déficit public s'élevant à 2,8% du PIB en 2013 et à 2,6% en 2014. "La Commission européenne confirme ainsi que la Belgique s'éloigne durablement du seuil des 3%", commentent-ils.

Les ministres réitèrent également "la volonté du gouvernement fédéral de maintenir le taux d'endettement en-dessous des 100% du PIB". Selon la Commission, celui-ci devrait atteindre 100,4% du PIB en 2013 et 101,3% en 2014.

Sur le même sujet