Bellens: Reynders parle de "faute grave"

Le vice-Premier ministre MR Didier Reynders a condamné vendredi les déclarations controversées du patron de Belgacom Didier Bellens. "On est dans le registre de la faute grave", a-t-il déclaré dans Matin Première (RTBF).

Belga
Bellens: Reynders parle de "faute grave"
©BELGA

Le vice-Premier ministre MR Didier Reynders a condamné vendredi les déclarations controversées du patron de Belgacom Didier Bellens. "On est dans le registre de la faute grave", a-t-il déclaré dans Matin Première (RTBF). M. Bellens a suscité un tollé en affirmant jeudi que le Premier ministre "s'intéresse aux dividendes de Belgacom comme un petit enfant qui vient chercher sa Saint-Nicolas". Il a critiqué plus généralement les incohérences de l'Etat, son principal actionnaire.

Interrogé vendredi matin, M. Reynders a estimé qu'"il n'y a plus d'abonné" au bout du fil. "On est dans le registre de la faute grave", affirme-t-il, alors que certains voient dans les propos de M. Bellens une provocation visant à se faire licencier en bénéficiant d'un généreux parachute doré.

Didier Reynders refuse toutefois de se prononcer sur l'éventualité d'une rupture de contrat - contrat dont il précise ne pas connaître le détail. "Les contrats des dirigeants des entreprises publiques ne viennent pas sur la table du gouvernement. Il va falloir y remédier", a-t-il dit.

Sur le même sujet