Bellens :"Si remplaçant il y a, il touchera moins", selon Laurette Onkelinx

Les principaux ministres du gouvernement fédéral se retrouvent en ce moment au 16 rue de la Loi. Depuis jeudi soir, la rumeur d'une révocation se fait insistante même si aucune décision n'a encore été prise. Si le gouvernement décide de se séparer de M. Bellens, la question de son remplaçant se posera, et celle du salaire qu'il touchera.

Belga
Bellens :"Si remplaçant il y a, il touchera moins", selon Laurette Onkelinx
©BELGA

Si le gouvernement décide de remplacer Didier Bellens à la tête de Belagacom, son successeur ne touchera pas la même rémunération, a indiqué vendredi la vice-première PS Laurette Onkelinx lors de son arrivée au comité ministériel restreint. Les principaux ministres du gouvernement fédéral se sont retrouvés vers 17h30 au 16 rue de la Loi afin de décider du sort du patron de Belgacom. Il se sont montrés avares en commentaires, expliquant qu'ils allaient écouter d'abord le rapport du ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille.

Les dernières semaines ont été marquées par des polémiques autour de M. Bellens visant son comportement et certaines déclarations tapageuses.

"Les mois précédents ont été une période noire pour Belgacom", a souligné le vice-premier Open Vld, Alexander De Croo. Selon lui, il faut "rétablir le futur" de l'entreprise. Aux yeux du vice-premier MR, Didier Reynders, il importe maintenant de savoir comment et à quelles conditions une "nouvelle page" de la vie de la société va s'écrire.

Si le gouvernement décide de se séparer de M. Bellens, la question de son remplaçant se posera, et celle du salaire qu'il touchera. Lorsqu'à la fin des vacances, l'équipe Di Rupo a désigné 5 nouveaux dirigeants d'entreprises publiques, elle a fixé un plafond à 290.000 euros.

"Je suppose que l'on va travailler sur cette base", a dit M. Reynders.

Un autre problème devra aussi être résolu: les conditions de départ de M. Bellens. M. Reynders a rappelé qu'à ses yeux, il était question de faute grave. "Pour l'instant, on n'est pas dans le registre de l'indemnité", a-t-il ajouté.