Plan de relance: "Saint-Nicolas donnera d'une main ce qu'il reprendra de l'autre"

"Si la baisse de 6% aura un effet direct sur la facture des citoyens, ceux-ci seront pénalisés par le recul de l'indexation des salaires qui est liée au prix de l'électricité", rappelle Ecolo.

belga
Plan de relance: "Saint-Nicolas donnera d'une main ce qu'il reprendra de l'autre"
©BELGA

L'inscription de la question énergétique dans les politiques de relance est une bonne chose, salue Ecolo, qui craint cependant que le gouvernement donne d'une main ce qu'il reprendra de l'autre. "Si la baisse de 6% aura un effet direct sur la facture des citoyens, ceux-ci seront pénalisés par le recul de l'indexation des salaires qui est liée au prix de l'électricité", rappellent les Verts. Les mesures de relance axées sur la question énergétique et la baisse des charges sur le travail vont dans le bon sens, selon Ecolo. Mais la baisse de la TVA sur l'électricité, de 21 à 6%, ressemble à un faux cadeau, car elle s'accompagnera d'un recul de l'indexation des salaires, puisque l'indexation est notamment liée au prix de l'électricité. Les entreprises, quant à elles, peuvent déjà déduire la TVA.

Ecolo appelle donc le gouvernement à "un sursaut de lucidité", en soutenant les politiques visant à réduire la demande énergétique. Les Verts s'étonnent aussi que la plupart des mesures de soutien aux entreprises n'aient un plein impact qu'à partir de 2017, "alors que, lorsqu'il a fallu aider les banques, le gouvernement avait fait preuve d'une rapidité singulièrement plus grande".

Sur le même sujet