Airbus a décroché 1.503 commandes, record absolu dans l'aéronautique

Airbus a annoncé lundi avoir décroché 1.503 commandes nettes en 2013, battant son rival américain Boeing pour établir la meilleure performance commerciale de l'histoire de l'aéronautique.

AFP
Airbus a décroché 1.503 commandes, record absolu dans l'aéronautique
©AFP

Airbus a annoncé lundi avoir décroché 1.503 commandes nettes en 2013, battant son rival américain Boeing pour établir la meilleure performance commerciale de l'histoire de l'aéronautique.

Le constructeur européen a livré 626 avions commerciaux l'année dernière, continuant à augmenter sa production pour la douzième année consécutive, mais est resté derrière Boeing qui en a remis 648 à ses clients. Le groupe américain, qui avait dépassé Airbus en 2012 en commandes comme en livraisons, est donc resté en tête sur ce dernier créneau.

Record aussi en termes de commandes brutes, c'est-à-dire avant déduction des annulations: Airbus en a enregistré 1.619, contre 1.531 pour Boeing. L'avionneur de Seattle affiche lui 1.355 commandes nettes, loin derrière les 1.503 d'Airbus.

Le carnet de commandes à la fin 2013 s'établissait à un record de 5.559 avions, soit l'équivalent de huit années de production. Boeing comptait 5.080 avions en commande dans ses résultats publiés le 6 janvier.

Le constructeur européen revendique 51% du marché mondial des avions de plus de 100 places.

Dans un communiqué, il se félicite de la tendance des compagnies aériennes à choisir des avions plus grands dans toute la gamme, "ce qui a un résultat positif sur les revenus".

Ces revenus apparaîtront dans les résultats annuels de la maison mère, Airbus Group (ex-EADS), qui doivent être publiés le 26 février.

Dans un monde où le trafic passagers augmente de 5% par an depuis des années, la demande en nouveaux appareils est telle qu'Airbus envisage d'augmenter encore la cadence de production de moyen-courriers.

L'avionneur européen produit actuellement 42 A320 par mois dans ses chaînes et ne voulait pas initialement augmenter la cadence avant d'être passé à la version modernisée A320neo.

Ce nouveau modèle, équipé de nouveaux moteurs plus économes en carburant, doit être livré en 2015 et atteindre sa pleine production en 2018.

"Nous croyons qu'il y a un potentiel de hausse de production au-delà de 42, et nous l'étudions (...) Nous le confirmerons dans les prochains mois", a déclaré M. Brégier à quelques journalistes avant l'annonce des résultats annuels de l'avionneur, sans dévoiler le nouveau chiffre de production envisagé.

"Si le marché reste positif, si les clients ont besoin de plus d'avions, nous serions stupides de ne pas augmenter la cadence", a estimé le PDG.

Mais il veut être sûr qu'une baisse de la demande ne l'obligera pas à ralentir le rythme ensuite. "Ce que je ne veux pas ce sont des hauts et des bas, ce n'est bon ni pour nous ni pour l'industrie", a-t-il expliqué.

Boeing doit porter sa production du moyen-courrier 737, le rival de l'A320, à 42 par mois cette année et veut passer à 47 en 2017, une cadence sans précédent dans l'industrie.