Louis De Poortere fait aveu de faillite

En proie à de grosses pertes financières depuis 2010, la société fabriquait de la moquette traditionnelle.

Belga
Louis De Poortere fait aveu de faillite
©REPORTERS

La société Louis De Poortere a fait aveu de faillite lundi devant le tribunal commerce de Tournai, annoncent plusieurs médias régionaux. Une quarantaine d'emplois sont perdus. En proie à de graves soucis financiers en raison d'un chiffre d'affaires qui s'est érodé ces dix dernières années, la société Louis De Poortere, membre du holding Dry Tex One, était l'objet d'une procédure de réorganisation judiciaire lancée par le tribunal de commerce de Tournai en août 2012, en vue de rembourser ses créanciers.

Le délai de six mois prononcé par le tribunal avait été rallongé deux fois de suite afin de permettre aux propriétaires de la société textile mouscronnoise de trouver un repreneur. Mais cette semaine, la société Louis De Poortere a fait aveu de faillite devant le tribunal du commerce.

"Louis De Poortere fabrique de la moquette traditionnelle, activité qui a perdu la bataille de la compétitivité à cause de la hauteur du coût salarial comparé à celui de la fabrication de la moquette tuftée. La baisse continue de l'activité créait des pertes financières considérables et générait chaque année un chômage économique chronique insoutenable", explique Pascal Dryon, administrateur délégué de Dry Tex One dans les colonnes du Courrier de l'Escaut de vendredi.

En 2010, le holding Dry Tex One avait relancé la société Louis De Poortere, déjà en proie à de grosses pertes financières. L'entreprise comptait environ 90 personnes à Mouscron. Selon le Courrier de l'Escaut, les cinquante autres emplois seront maintenus au sein de la société Vernier, qui a repris une partie des activités de Louis De Poortere. Vernier fait lui aussi partie du holding Dry Tex One.