Taxation des loyers : "Le PS est doctrinaire"

Le SNPC juge "culotté" le projet de M. Magnette de taxer les loyers des gros propriétaires.

R.Meu
Taxation des loyers : "Le PS est doctrinaire"
©REPORTERS

Ce vendredi, Paul Magnette, le président du PS, a expliqué à nos confrères du "Soir" vouloir taxer les loyers perçus par "les gros propriétaires". "Il n’est pas normal que quelqu’un qui a 96 logements paie uniquement le précompte immobilier, c’est injuste", explique Paul Magnette. C’est loin d’être un scoop : cette idée passe très mal auprès des propriétaires. D’abord sur la forme. "Quand M. Magnette parle de gros propriétaires ou de multipropriétaires, de qui parle-t-il ?" , s’interroge Olivier Hamal, président du Syndicat national des propriétaires et copropriétaires (SNPC) . " C’est un peu comme M. Hollande qui avait un grand ennemi : la finance. M. Magnette évoque un ennemi imaginaire, pour mieux faire passer la pilule à son électorat, car c’est un leurre. Vu que le PS veut encadrer les loyers, tous les propriétaires sont visés." D’après M. Hamal, ce sont surtout les propriétaires "possédant un ou deux logements" qui sont dans le collimateur de ce projet.

Sur le fonds ensuite. M. Hamal l’affirme : les grands propriétaires sont déjà taxés. "L’administration fiscale requalifie déjà très souvent leurs revenus locatifs en revenus professionnels. Ils paient donc déjà des taxes, car le fisc considère que les grands propriétaires vivent uniquement de cette activité."


D’après le MR, le PS s’attaque aux pensionnés

Ceci dit, le syndicat se dit "prêt à discuter" de fiscalité immobilière, "un vaste dossier" . "Les revenus immobiliers sont déjà taxés, au niveau du précompte immobilier qui avec 12 % est plus élevé que la moyenne européenne, mais aussi au niveau des droits de succession et de donation , poursuit M. Hamal. Si vous me donnez 1 million d’euros, je le prendrai volontiers, mais cela va me coûter 77 000 euros en taxes. Si vous me donnez ce même montant via des immeubles, je devrai payer 770 000 euros. Est-ce normal ?" D’après lui, le pouvoir public "se retrouve déjà largement" sur l’immobilier. "Il y a des taxes fédérales, communales, régionales. Je suppose que M. Magnette veut qu’on taxe les propriétaires à 150 %. Je trouve cela culotté (sic) . Le PS est doctrinaire sur ce genre de dossier et manque d’équilibre dans son approche."

Sans surprise, l’Open VLD et le MR ont aussi affirmé leur opposition "claire et nette" à la proposition. "C’est la première fois que le PS parle de fiscalité, et c’est hélas pour parler de nouvelles taxes. Ce n’est pas un bon signal pour tous ceux qui travaillent, veulent travailler ou ont travaillé", relèvent Gwendolyn Rutten et Charles Michel dans un communiqué. Selon les libéraux, "une fois de plus" , la classe moyenne est "directement touchée" par ces nouvelles taxes "imaginées par le PS" . "Pour beaucoup de retraités, les loyers perçus constituent un revenu complémentaire à leur pension et, pour celles et ceux qui travaillent, il s’agit souvent d’un placement en vue d’améliorer leur future pension. Le PS s’apprête à taxer les pensionnés d’aujourd’hui et de demain et ça nous interpelle" , expliquent les deux présidents libéraux..