Déjà un dérapage pour le budget 2014

Le Comité de Monitoring chargé notamment de suivre l'évolution des recettes et dépenses constate que l'Etat fédéral devra consentir à un effort de 45 millions d'euros pour 2014 afin de maintenir son objectif d'un déficit nominal de 2,25%.

Déjà un dérapage pour le budget 2014
© BELGA
Belga

Cette annonce a été faite mardi soir par le ministre du Budget Olivier Chastel, sur foi du rapport que lui a transmis le dit Comité.

Constitué de hauts fonctionnaires des SPF Budget, Finances et Sécurité sociale ainsi que de représentants des organismes parastataux et du Chef de corps de l'Inspection des Finances, "le Comité constate qu'un effort de 45 millions d'euros devra être consenti par l'Entité I pour 2014 afin de maintenir notre objectif d'un déficit nominal de -2,25%", a précisé M. Chastel, dans un communiqué.

Le ministre du Budget a rappelé que pour l'année 2014, la Belgique s'était engagée à réduire le déficit nominal de l'ensemble des pouvoirs publics à 2,15% du Produit Intérieur Brut. "L'heure est toujours au travail. Nous poursuivons d'ailleurs notre politique de prudence budgétaire et de monitoring permanent du budget", a précisé Olivier Chastel.

Selon le ministre, des groupes de travail se réuniront afin d'analyser le rapport.

Sur le même sujet