Moins de 15% des entreprises belges ont recours à une assurance-crédit

Alors que 30% des faillites ont pour cause des factures impayées...

Moins de 15% des entreprises belges ont recours à une assurance-crédit
©Photonews
BELGA

Seulement 14,5% des entreprises belges utilisent une assurance-crédit, alors que 30% des faillites ont pour cause des factures impayées, ressort-il de la troisième enquête sur l'utilisation de l'assurance-crédit menée par le Centre de connaissances du financement des PME (CeFiP). Au total, 5.075 entreprises belges ont souscrit à une assurance-crédit. Selon le CeFiP, ce nombre peu élevé de souscriptions peut s'expliquer, d'une part, par un manque de connaissance de la part des chefs d'entreprises et, d'autre part, par le coût élevé de l'assurance. Selon 79% des 278 entrepreneurs interrogés, le coût de ce type de produit demeure trop important. De plus, le centre pointe les contraintes administratives liées à l'assurance-crédit comme raison du faible taux de souscription.

Le CeFiP rappelle que l'assurance-crédit permet aux entreprises de se couvrir contre le risque de défaut de paiement de leurs clients belges ou étrangers, suite à une insolvabilité officielle, à une insolvabilité probable après un délai d'attente ou même en raison d'un risque politique. Dans le cas où le débiteur ne paie pas, l'assurance-crédit peut intervenir à hauteur de 85 à 95% du dommage subi. Il met également en avant le rôle préventif que jouent les assureurs-crédit. "Ils examinent la solvabilité de vos clients et ils fixent en fonction de cet examen les limites de crédit", indique le CeFiP.

Sur le même sujet