Millions alloués à la cybersécurité: une solution avant les élections?

Le Premier ministre a annoncé la mise sur pied d'un groupe de travail pour examiner l'allocation des dix millions d'euros promis fin 2013 pour renforcer la cybersécurité en Belgique. Elio Di Rupo se réjouit que les six partis membres de la coalition gouvernementale soient désormais prêts à trouver un accord.

Millions alloués à la cybersécurité: une solution avant les élections?
©Photo News
Belga

Le Premier ministre Elio Di Rupo a annoncé jeudi la mise sur pied d'un groupe de travail pour examiner l'allocation des dix millions d'euros promis fin 2013 pour renforcer la cybersécurité en Belgique en se réjouissant du fait que les six partis membres de la coalition gouvernementale soient désormais prêts à trouver un accord sur la répartition de ce montant.

"Si un accord est trouvé, ces moyens pourront encore être libérés avant les élections (du 25 mai), comme prévu dans le budget pour 2014", a-t-il indiqué dans un communiqué diffusé uniquement en néerlandais.

Le journal De Tijd a révélé jeudi matin que les dix millions d'euros promis par le gouvernement fédéral afin d'améliorer la cybersécurité en Belgique n'ont pas été libérés "faute de temps", selon les services du Premier ministre Elio Di Rupo. Ce qui a provoqué une avalanche de critiques de la part de pratiquement tous les partis de la majorité, ainsi que de l'opposition.

"Le gouvernement a approuvé, comme prévu dans l'accord de gouvernement de 2012, une stratégie globale en matière de cybernétique, un dossier qui était en souffrance depuis des années", a fait valoir M. Di Rupo.

Cet accord prévoit notamment la création d'un centre pour la cybersécurité.

"Il est exact (BIEN exact) d'affirmer qu'il n'a pas été possible de trouver un accord sur la répartition de ces moyens supplémentaires. Tous les partis (de la majorité) n'étaient pas sur la même ligne quant à leur affectation exacte. Certains voulaient investir dans du personnel supplémentaire, d'autres dans une meilleure infrastructure", a conclu le Premier ministre.

Sur le même sujet