Le mobile gratuit débarque en Belgique

FreedomPop, l'opérateur américain de téléphonie mobile gratuite, attaque le marché européen via la Belgique.

Laurent Lambrecht
Le mobile gratuit débarque en Belgique
©Twitter

La société américaine FreedomPop a annoncé qu’elle débarquerait bientôt en Belgique grâce à un accord passé avec l’opérateur Base. Cette start-up basée à Los Angeles propose un modèle « freemium » de téléphonie mobile. Environ la moitié de ses utilisateurs ne paie pas d'abonnement, tandis que l'autre moitié souscrit à des services payants. Par exemple, les utilisateurs américains reçoivent gratuitement 200 minutes d’appels, 500 SMS et 500 MB de données mobiles. Pour en avoir plus, il faut évidemment payer. Un plan à 6,67 dollars par mois comprend des appels et SMS illimités ainsi que 500 MB de données.

FreedomPop est un opérateur virtuel un peu particulier. Aux Etats-Unis, la start-up est associée à l’opérateur Sprint auquel elle achète des données 3 et 4G. Les appels téléphoniques passent par cet accès Internet mobile, un peu comme Skype utilise la connexion résidentielle.

FreedomPop a donc choisi la Belgique comme marché test avant de s'attaquer au reste de l'Europe. “La Belgique est un marché test, explique Stephen Stokols, CEO de la société. C'est un petit marché, en bonne santé et où tout le monde a une carte de crédit. C’est un bon moyen avant d’arriver en Europe ». Si l'expérience est concluante, FreedomPop se lancera prioritairement au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne.

Par ailleurs, on ne sait pas exactement ce que contiendra le plan gratuit en Belgique. La société espère lancer ses services cette année ou début 2015.