Uber à Bruxelles: les contrôles et les saisies ont repris

Vendredi matin, une dizaine de membres de l'Union belge du Transport (UBT-FGTB) et la CSC-Transcom ont mené une action de sensibilisation auprès des chauffeurs de taxi et de leurs passagers contre le recours au service d'Uber, à la gare du Midi, à Bruxelles

Uber à Bruxelles: les contrôles et les saisies ont repris
©Belga
Belga

Les contrôles et les saisies de véhicules du service auto-proclamé de co-voiturage Uber ont repris à Bruxelles, a-t-on appris vendredi auprès du cabinet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet. Vendredi matin, une dizaine de membres de l'Union belge du Transport (UBT-FGTB) et la CSC-Transcom ont mené une action de sensibilisation auprès des chauffeurs de taxi et de leurs passagers contre le recours au service d'Uber, à la gare du Midi, à Bruxelles.

Comme les taximen soumis à des règles strictes sur le transport de personnes et à un contingentement, ils considèrent qu'Uber se livre à de la concurrence déloyale en ne respectant pas les obligations, y compris celles qui ont des implications financières, du secteur des taxis.

Le ministre de la Moblité Pascal Smet avait entrouvert la porte à Uber, il y a quelques semaines, ne se disant pas hostile par principe à des formes de covoiturage, mais dans le respect des règles.

Interrogé vendredi, la cabinet de Pascal Smet a précisé que les contrôles "et les saisies" de véhicules suspendus par le gouvernement précédent avaient repris.

Pour en améliorer l'efficacité, d'autres modes de contrôles sont envisagés, mais ils sont soumis actuellement à un examen juridique.

Sur le même sujet