Décision fatale pour l'enregistreur numérique Bhaalu?

C’est un coup dur pour la société flamande Right Brain Interface et son service Bhaalu. Le tribunal de commerce d’Anvers a donné raison aux chaînes de télévision flamandes qui voulaient interdire ce service de visionnage à la demande.

Décision fatale pour l'enregistreur numérique Bhaalu?
©Capture d'écran bhaalu.com
Laurent Lambrecht

C’est un coup dur pour la société flamande Right Brain Interface et son service Bhaalu. Le tribunal de commerce d’Anvers a donné raison aux chaînes de télévision flamandes qui voulaient interdire ce service. La VRT, Medialaan (VTM) et SBS (Vier, Vijf) ont remporté la première manche d’un important bras de fer judiciaire.

Disponible uniquement en Flandre et aux Pays-Bas, Bhaalu permet de revoir toutes les émissions de télévision diffusées précédemment en les stockant dans le "cloud". Les utilisateurs peuvent revenir entre 7 et 90 jours en arrière, selon la formule choisie (plus d’infos ci-contre).

Les dirigeants de Right Brain Interface ont toujours présenté Bhaalu comme un produit et non comme un service. Pour eux, il s’agit d’un enregistreur qui utilise le "cloud" plutôt qu’un disque dur physique. La cotisation de 5 euros sert simplement à rémunérer le stockage dans le "cloud". Pour éviter les problèmes de droits d’auteur, Bhaalu s’assure que l’utilisateur est abonné à un opérateur de télévision, que ce soit Telenet ou Belgacom.

Malgré cela, les chaînes de télévision flamandes n’ont pas du tout apprécié l’arrivée de ce nouvel acteur. Elles estiment qu’il est nécessaire de passer un accord commercial pour distribuer leur signal. Pour elles, Bhaalu représente aussi un manque à gagner au niveau publicitaire, étant donné qu’il permet de sauter les "pubs".

Astreintes de 1 000 euros par utilisateur

Cette interdiction de Bhaalu est un coup dur pour la société qui a mis au point cette technologie. Geert Somers, l’avocat de Right Brain Interface, ne sait pas encore si son client fera appel. En attendant, Bhaalu pourra continuer à fonctionner pendant un mois. "Mais un mois après la signification du jugement, une astreinte de 1 000 euros par semaine et par utilisateur sera appliquée", précise Geert Somers.

L’avocat regrette que le tribunal de commerce d’Anvers n’ait pas suivi le verdict du tribunal d’Hasselt. Right Brain Interface avait remporté cette affaire l’opposant au fournisseur de télévision par satellite TV Vlaanderen.

Indirectement, ce jugement pourrait satisfaire Belgacom dont le service "TV Replay" est similaire à ce que propose Bhaalu, si ce n’est qu’il ne permet de revenir que trois jours en arrière. Contrairement à Bhaalu, Belgacom rémunère les chaînes de télévision pour qu’elles acceptent de figurer sur le service "TV Replay".Laurent Lambrecht