LuxLeaks: des fuites qui ébranlent le Luxembourg

Une vaste enquête révèle le contenu d’accords fiscaux secrets entre le Luxembourg et les multinationales. 340 multinationales sont concernées. Des milliards d’euros échappent aux Etats. La Belgique est aussi touchée. Dossier.

LuxLeaks: des fuites qui ébranlent le Luxembourg
©Jean Luc Flemal
P.V.C., L.Lam. et M.Co.
Après l’off-shore leaks en 2013, voici venu le temps du "Lux leaks". Une affaire dévoilée au terme d’une enquête fouillée menée par 40 médias internationaux, qui révèle qu’entre 2002 et 2010, le Grand-Duché de Luxembourg a passé des accords fiscaux avec 340 multinationales, dont Apple, Amazon, Ikea, Pepsi, Heinz, Verizon, AIG et des familles belges (Wittouck, Ullens de Schooten, de Spoelberch et Lhoist sont cités), afin de minimiser leurs impôts. L’enquête, qui a duré six mois et s’appuie sur 28 000 pages de documents obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), porte sur la pratique des accords fiscaux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet