Carlos Brito, patron d'AB InBev: "On ne fait rien d'illégal"

AB InBev, le premier brasseur mondial, a été au centre de l'actualité économique ces dernières semaines. La possible fusion avec SABMiller est régulièrement évoquée par la presse économique. En outre, le fisc belge enquête sur un ruling qui aurait permis au géant de la bière de payer moins d'impôts.

Carlos Brito, patron d'AB InBev: "On ne fait rien d'illégal"
©REPORTERS
La rédaction

Découvrez l'interview du patron d'AB Inbev ce vendredi dans La Libre.

AB InBev, le premier brasseur mondial, a été au centre de l'actualité économique ces dernières semaines. La possible fusion avec SABMiller est régulièrement évoquée par la presse économique. En outre, le fisc belge enquête sur un ruling qui aurait permis au géant de la bière de payer moins d'impôts.

Une fois n'est pas coutume, Carlos Brito s'est longuement entretenu avec la presse belge. Le patron du numéro 1 mondial de la bière a abordé de nombreux sujets : l'enquête du fisc belge, les objectifs stratégiques du groupe, la culture d'entreprise...

Voici quelques déclarations du patron d'AB InBev.

A propos de l'enquête du fisc sur le ruling: « Les règles fiscales ne sont pas blanches ou noires, il faut les interpréter, a répondu Carlos Brito. Les entreprises ont besoin de savoir avant de prendre leurs décisions (…) Nous utilisons un cadre existant, sans avoir participé à son élaboration ».

A propos l'instabilité juridique: "Si les règles changent, nous serons moins compétitifs et nos ventes diminueront. Alors, nous devrons sortir la production de Belgique, ce que nous détesterions ».


L'entretien complet est à lire ce vendredi dans La Libre Belgique.