Uber ne livrera pas de sapins

Rappelons que Brussels Airlines avait aussi récemment annulé sa collaboration belge avec la société américaine, suite au tollé provoqué par l'annonce de son action promotionnelle avec Uber.

R.Meu.
Uber ne livrera pas de sapins
©Belga

L’initiative avait un goût de provocation, dont Uber possède le secret. La société de covoiturage ou de taxis illégaux, selon les versions, se proposait de livrer, ce samedi, des sapins chez les particuliers. Une action développée en collaboration avec la ferme "Nos Pilifs", une entreprise de travail adapté, qui fournissait les conifères. Rappelons que suite à une décision de justice, Uber, qui compte pourtant près de 15 000 usagers dans la capitale belge , est interdite d’opération sur le territoire bruxellois. La multinationale n’a pourtant jamais arrêté ses activités à Bruxelles, malgré cette décision du Tribunal de Commerce.

La dernière charge du ministre bruxellois Pascal Smet (SP.A) contre la société californienne (attaque au pénal, demande de mettre le site hors-ligne en Belgique,…) aura toutefois eu raison de cette collaboration avec l'ASBL bruxelloise. “Vu les dernières péripéties avec Uber, nous avons décidé d’annuler en dernière minute cette action de livraison”, explique-t-on du côté de la Ferme Nos Pilifs, qui emploie 170 personnes dont 140 sont porteuses d’un handicap. “L’initiative de ce deal commercial venait de Uber”, explique l'ASBL.

Rappelons que Brussels Airlines avait aussi récemment annulé sa collaboration belge avec la société américaine, suite au tollé provoqué par l'annonce de son action promotionnelle avec Uber.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...