Wall Street finit en nette hausse grâce au rebond du pétrole

Wall Street a rebondi lundi après une séance en dents de scie, voyant avec soulagement les prix du pétrole se stabiliser même si des indicateurs américains l'ont déçue.

AFP
Wall Street finit en nette hausse grâce au rebond du pétrole
©AP

Wall Street a rebondi lundi après une séance en dents de scie, voyant avec soulagement les prix du pétrole se stabiliser même si des indicateurs américains l'ont déçue: le Dow Jones a gagné 1,14% et le Nasdaq 0,89%. Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a grimpé de 196,09 points à 17.361,04 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 41,45 points à 4.676,69 points.

L'indice élargi S&P 500, le plus surveillé par les investisseurs, s'est adjugé 1,30%, soit 25,86 points, à 2.020,85 points. Les indices new-yorkais, en hausse à l'ouverture, se sont fortement repliés avant de rebondir nettement, le Dow Jones enregistrant un écart de quelque 330 points sur la séance.

Deux forces contraires ont pesé sur les échanges: des indicateurs américains décevants et un rebond quasi inespéré des prix du brut, qui montraient des signes de stabilisation après avoir connu une déroute magistrale depuis l'été, avec quelque 60% de perte de valeur. Le WTI et le Brent, les références américaine et londonienne du brut, ont gagné quelque 3% lundi.

L'activité manufacturière américaine pour le mois de janvier a par ailleurs ralenti plus que prévu, selon un indice de l'association professionnelle ISM.

Plombée par la déroute du marché pétrolier, l'inflation sur un an a éjalement ralenti en décembre, chutant à son plus bas niveau depuis octobre 2009.

Les investisseurs ont suivi attentivement une allocution du président américain Barack Obama qui a dévoilé lundi le budget 2016, incluant une réforme fiscale qui inciterait les entreprises à rapatrier aux Etats-Unis leurs bénéfices, avec une taxe ponctuelle de 14%.

Le marché obligataire est reparti en baisse après une progression historique la semaine dernière. Vers 21H10 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 1,676% contre 1,644% vendredi soir, et celui à trente ans à 2,255% contre 2,225% à la précédente clôture.