Les Français ont une brique belge dans le ventre

Ils achètent toujours des propriétés haut-de-gamme, mais de plus en plus de commerces et de bureaux. L’an dernier, ils ont dépensé plus de 187 millions d’euros sur le marché professionnel, dont 100 pour la seule Foncière Teychené. Analyse.

Les Français ont une brique belge dans le ventre
©D.R.
Charlotte Mikolajczak
Les Français, on le sait, ont fait - et font toujours - main basse sur le haut du segment de l’immobilier résidentiel belge. A Bruxelles et dans le Tournaisis principalement. On sait moins, par contre, qu’ils s’intéressent de plus en plus au marché des bureaux, des commerces et des entrepôts. Preuve par les chiffres : sur la période 2009-2011, les montants qu’ils y ont investis se situent entre 50 et 70 millions d’euros par an; en 2013, après une année 2012 plus faible, ils ont dépassé les 90 millions d’euros;...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité