Grèce: Tsipras assure qu'il n'y aura pas de 3ème plan d'aide et lance ses lois

Le premier projet de loi du nouveau gouvernement de gauche radicale Syriza sera déposé la semaine prochaine et comprendra des mesures sociales pour faire face "à la crise humanitaire", qu'a subie le pays en raison justement de cette politique drastique d'austérité, a annoncé M. Tsipras.

Grèce: Tsipras assure qu'il n'y aura pas de 3ème plan d'aide et lance ses lois
© AP
AFP

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a assuré vendredi qu'il n'y aura pas "de troisième memorandum", ou plan d'aide au pays, à la fin de l'extension de quatre mois du programme actuel, et il a annoncé un premier train de lois pour la semaine prochaine.

"Les +memoranda+" (les programmes financement du pays contre extrême austérité, menés par les créanciers de la Grèce, UE et FMI, depuis 2010) "sont finis", a réitéré M. Tsipras devant le conseil des ministres, alors que des rumeurs commencent à courir sur l'obligation pour la Grèce de devoir accepter un troisième de ces contraignants programmes cet été, après celui de 2010 et celui de 2012.

M. Tsipras a assuré que l'accord relais obtenu lundi de l'Eurogroupe permettra à la Grèce "de renégocier avec sincérité et sans chantage le fond de l'accord des prêts au pays en mettant sur la table la question de la réduction de la dette".

Le premier projet de loi du nouveau gouvernement de gauche radicale Syriza sera déposé la semaine prochaine et comprendra des mesures sociales pour faire face "à la crise humanitaire", qu'a subie le pays en raison justement de cette politique drastique d'austérité, a annoncé M. Tsipras.

"Le premier projet de loi concerne des mesures pour parer à la crise humanitaire, c'est notre premier devoir face une société qui souffre", a indiqué Alexis Tsipras.

Ces mesures, qui constituent la base du programme de Syriza, concernent "la fourniture gratuite de courant électrique à 300.000 familles" ainsi qu'un programme de logement pour 30.000 personnes", a expliqué Alexis Tsipras, ainsi qu'un plan d'étalement des dettes des particuliers et des entreprises envers l'Etat.

Le Premier ministre a également annoncé l'introduction la semaine prochaine d'un deuxième projet de loi visant "à protéger le logement des centaines de milliers des citoyens qui risquent de perdre leur maison" en raison de la crise.

Jeudi par ailleurs, doit être voté un projet de loi visant à réintroduire l'ancienne télé publique ERT, remplacée depuis par la chaîne Nerit, avec cinq fois moins d'employés.

M. Tsipras a par ailleurs annoncé la révocation d'un grand projet controversé d'exploitation d'une mine d'or mené dans le nord du pays par une société canadienne.

La concession à la société Eldorado Gold l'exploitation des mines de Skouries, à une centaine de kilomètres de Thessalonique (nord), alimente depuis des années la résistance, régulièrement assortie d'affrontements avec les forces de l'ordre, d'une partie des habitants qui critiquent l'impact écologique et les conditions financières de la cession.

Sur le même sujet