Wall Street finit en baisse un très bon mois d'octobre

La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, une série de statistiques décevantes et des résultats mitigés ayant ébranlé l'optimisme des investisseurs au dernier jour d'un mois étonnamment bon.

Wall Street finit en baisse un très bon mois d'octobre
©AFP
AFP

La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, une série de statistiques décevantes et des résultats mitigés ayant ébranlé l'optimisme des investisseurs au dernier jour d'un mois étonnamment bon: le Dow Jones a cédé 0,52% et le Nasdaq 0,40%.

Selon des résultats définitif, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 92,26 points à 17.663,54 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,53 points à 5.053,75 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a perdu 0,48%, soit 10,05 points, à 2.079,36 points. Au total sur l'ensemble d'octobre, le S&P a tout de même accumulé une hausse de 8,30%, la meilleure performance pour ce mois depuis quatre ans.

"La plupart des bonnes nouvelles de la journée étaient isolées, sans que le tableau général n'apparaisse positif", a résumé Jack Ablin, chez BMO Private bank.

Les indices ont oscillé autour de l'équilibre tout au long de la séance, des résultats d'entreprises plutôt meilleurs que prévu ne parvenant pas à faire oublier des statistiques médiocres aux Etats-Unis: décélération marquée des dépenses et revenus des ménages, décélération de l'inflation, et moral des ménages à peine en hausse en dépit du calme revenu sur les marchés.

En revanche, l'indice PMI sur l'activité dans la région de Chicago (nord) a bondi bien plus que prévu, tout comme celui de Milwaukee, ce qui selon les économistes de High Frequency Economics révèle que "la tendance de la croissance reste solide, suffisamment pour soutenir la tendance à la baisse du chômage".

"Les indices sont en phase de consolidation et se positionnent avant les indicateurs principaux de la semaine prochaine", en particulier les chiffres mensuels de l'emploi attendus le 6 novembre, a commenté Peter Cardillo, chez Rockwell Global Capital.

Selon Patrick O'Hare, chez Briefing, "le marché se trouve dans une situation où il est un peu surévalué, et il devrait se détendre un peu". Mais la tendance reste positive, maintenant que la saison des résultats approche de sa fin, et que le Congrès a fini par relever le plafond de la dette américaine, repoussant la menace d'un défaut de paiement de l'Etat fédéral.

Le marché obligataire a fini en hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans a reflué à 2,142%, contre 2,175% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,926% contre 2,962% auparavant.

Sur le même sujet