De la tablette à la plantation

Benoît Nihant est chocolatier. Il préfère son néologisme : "cacaofèvier". Il choisit sur place ses fèves et vient même d’acquérir 20 ha au Pérou. Rencontre.

Anne Masset
AWANS. PORTRAIT DE BENOIT NIHAN DANS SA CHOCOLATERIE. Photo michel tonneau
AWANS. PORTRAIT DE BENOIT NIHAN DANS SA CHOCOLATERIE. Photo michel tonneau ©TONNEAU
"Benoît Nihant fabrique ici son chocolat" : c’est la seule "enseigne" qu’arbore la façade aux larges baies vitrées de son nouvel atelier d’Awans, dans la banlieue liégeoise. Et c’est révélateur. Sobre tout en marquant sa différence. Car non content de confectionner des pralines, palets, tablettes, œufs en chocolat (c’est de saison !), etc., il élabore lui-même sa matière première,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité