Quand la Métropole anversoise détrône la capitale

Cela fait des années que les enseignes avouent préférer Anvers à Bruxelles. Jusqu’à l’année dernière, elles laissaient à la capitale l’avantage de la performance. Ce n’est plus le cas. Mais Anvers ne serait-elle pas, du coup, devenue impayable ? Et… désavouée ? Dossier.

Charlotte Mikolajczak
Vélos sur le Meir, artère commerciale en piétonnier.
Vélos sur le Meir, artère commerciale en piétonnier. ©Alexis Haulot
Cela fait des années que les enseignes avouent préférer Anvers à Bruxelles. Question de city marketing et d’urbanisme. Jusqu’à l’année dernière, elles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité