Apple, cible rêvée des opposants à l'obsolescence programmée

Depuis l'arrivée de Tim Cook à la tête de l'entreprise, un accent est mis sur les paramètres qui fâchent les détracteurs de la marque.

P.V.C.
Apple, cible rêvée des opposants à l'obsolescence programmée
©AFP

Le géant américain Apple est régulièrement pris pour cible par les défenseurs des droits des travailleurs de ses sous-traitants, des défenseurs de l'environnement et de ceux qui estiment - à juste titre quelquefois sans doute - que l'entreprise ralentit elle-même ses appareils anciens au travers de mises à jour logicielles. Mais depuis l'arrivée de Tim Cook à la tête de l'entreprise, un accent est mis sur les paramètres qui fâchent les détracteurs de la marque. Apple inscrit sa production dans des normes de plus en plus strictes, tant pour les conditions de travail chez les sous-traitants que dans le recyclage des composants de ses produits, l'utilisation de panneaux solaires pour alimenter ses centres de données. Economiquement, tout cela a un sens, bien entendu. Le souci du bien-être des travailleurs en Chine a une valeur d'image. L'énergie renouvelable a du sens en termes d'investissement à long terme. Et le recyclage des matériaux de base, coûteux, finira par être rentable. Enfin, notons que l'entreprise dont l'objectif reste de vendre un maximum de ses produits dont l'iPhone, reconditionne beaucoup de ses produits afin de les revendre à prix (un peu) réduits sur ses marchés porteurs en touchant ainsi des consommateurs plus soucieux de leur budget.

Les amateurs des ordinateurs de la marque, disposant d'ordinateurs anciens, très chers à l'achat, déplorent toutefois qu'Apple ait décidé de ne plus assurer le suivi technique des machines de plus de 7 ans.

Par ailleurs, des indépendants ou des chaînes comme Mister Genious, assurent la réparation de ce type de matériel, changeant les batteries récalcitrantes ou les écrans fêlés, pour des montants démocratiques. Un courant anime le monde des technophiles qui trouvent des tutoriels en ligne parfois très précis et illustrés, voire des pièces de rechange à bas prix, comme sur le site ifixit.com. Une autre économie est en voie de renaissance : plutôt que recycler, réparons !

Enfin, en flânant sur la Toile pour découvrir les sujets qui fâchent à ce propos, on peut quelquefois lire des sornettes comme ce « la durée de vie d'un iPad dépasse rarement 10 ans ». C'est oublier que le premier iPad n'est apparu sur le marché qu'en... 2009 !