Lettre à un jeune entrepreneur #3

J’ai bien reçu vos messages divers qui avaient un gros point commun, celui de me parler de votre projet innovant… autour des drones, c’est pourquoi je me permets de vous répondre collectivement. Réponse.

Contribution externe
Lettre à un jeune entrepreneur #3
©DR

Roald Sieberath, Multi-entrepreneur, coach de start-up pour accélérateurs, dont LeanSquare


Cher B., Chère S., Cher X.,

J’ai bien reçu vos messages divers qui avaient un gros point commun, celui de me parler de votre projet innovant… autour des drones, c’est pourquoi je me permets de vous répondre collectivement.

Votre projet vous semble particulièrement innovant : vous n’avez jamais rien vu de semblable ! Mais je voudrais attirer votre attention sur ceci : cette opportunité des drones est un bon exemple de ce que l’on peut appeler une “explosion cambrienne” de start-up dans un domaine. Qu’est-ce à dire ?

Il s’agit d’une analogie avec ce qui s’est passé à l’ère du cambrien (il y a 540 millions d’années) où il y a eu la génération d’une énorme diversité d’espèces vivantes, dont un grand nombre a été éliminé par la sélection naturelle de l’évolution. La métaphore a été utilisée par divers analystes du monde entrepreneurial pour désigner la prolifération de projets quand un secteur arrive subitement à un seuil de hype ou de maturité. Cela se produit régulièrement, dans des niches comme les apps de retouche photo, les smartwatches, les sites de la sharing economy.

Il y a donc, rien qu’en Belgique, des dizaines de projets autour des drones. Sans parler des autres pays. Tout cela n’est pas bien grave, mais il s’agit d’être conscient des conséquences qu’il y a à lancer un projet dans un marché en “explosion cambrienne” : c’est que tout comme au cambrien, certaines espèces vont disparaître (faute d’être adaptées à leur environnement), vont être englouties par d’autres (mangées/rachetées), certaines enfin vont devenir progressivement dominantes dans leurs sous-niches.

C’est l’occasion d’affûter des qualités entrepreneuriales comme : mener l’enquête dans divers marchés, réfléchir à des solutions originales, choisir et limiter sa cible, être attentif aux contraintes régulatoires et légales,…

Pour ma part, je souhaite bien entendu, cher B., chère S., cher X., que dans ce ciel prometteur mais encombré, chacun de vos projets se retrouve parmi les futurs leaders. En espérant que vous aurez pu glaner ici et là quelques conseils utiles pour éviter d’être les maillons faibles de la chaîne de l’évolution. Bon vol !

R.

PS : ceux qui sont dans un autre secteur que les drones peuvent également se demander s’ils ne sont pas dans une explosion cambrienne. Auquel cas, beaucoup de ce qui est dit ici peut bien entendu s’appliquer à eux, mutatis mutandis…


roald@roald.com