Ryanair veut un passager sur cinq en Europe

La Belgique est l’un des pays où la compagnie low cost va concentrer ses forces.

Meulders Raphaël
Ryanair veut un passager sur cinq en Europe
©AFP

Plus de 200 millions. C’est le nombre de passagers que la compagnie aérienne low cost Ryanair entend transporter par an dès 2024. Soit un voyageur aérien sur cinq en Europe. Cette ambition de devenir le leader incontesté sur le Vieux Continent a été réaffirmée ce lundi par Michael O’Leary, le patron de Ryanair, lors de la présentation des résultats semestriels du transporteur.

La compagnie du très loquace Irlandais est tellement ambitieuse, que d’après lui, il y a "une tendance" chez ses concurrents à "fermer des bases et des routes là où elles ne peuvent pas être compétitives par rapport à Ryanair". Et, selon M. O’Leary, ce mouvement va se poursuivre particulièrement en Allemagne, en Italie, en Espagne et en… Belgique. Avec le Brexit et ses conséquences, la compagnie irlandaise a ainsi décidé de moins investir en Grande-Bretagne et davantage sur le Continent européen, dont notre pays. La chute brutale de la livre a un impact direct sur le marché britannique qui représente plus d’un quart des revenus de Ryanair. Autre nouvel objectif de la compagnie à la harpe : les "grands aéroports", tels que Francfort, où Ryanair va installer une base en mars prochain. Fin 2016 et pour la première fois, Ryanair opérera depuis davantage d’aéroports majeurs (105) que depuis des plateformes secondaires (95).

Un record mondial de passagers en juin

Pour le reste, le premier semestre financier de la compagnie (entre le 1er avril et le 30 septembre 2016) a été positif, avec un bénéfice net de 1,168 milliard d’euros, en hausse de 7 %. Ryanair a même battu un record mondial en juin dernier, en devenant la première compagnie au monde à transporter plus de 11 millions de passagers internationaux en un mois. Pendant l’exercice 2016-2017, elle prévoit de transporter 119 millions de passagers.R.Meu.