Interagir ouvertement

Benoît Octave
Interagir ouvertement

Si vous avez l’impression de laisser le contrôle de votre marque au public, sachez que c’est de toute façon déjà le cas. Les clients partagent déjà leurs impressions (bonnes, mauvaises ou très mauvaises) sur votre entreprise et vos produits sur des canaux sociaux à forte visibilité. Vous ne pouvez pas les faire taire. Les communautés vous permettent néanmoins d’écouter, de répondre et d’influer positivement sur ces conversations. Vous pouvez détecter les problèmes dès qu’ils apparaissent (à l’aide d’outils d’analyse qui identifient les commentaires négatifs et sujets populaires) pour agir au plus tôt. En interagissant avec les utilisateurs et en favorisant des échanges ouverts et honnêtes, vous gagnerez leur confiance et ferez montre de bonne volonté. Tôt ou tard, cette stratégie s’avérera payante. Par ailleurs, les retours des clients ont une valeur incalculable sur le plan marketing et pour l’amélioration de vos produits et stratégies.

Les plateformes de pointe proposent divers moyens de contrôle de la confidentialité et des accès. Vous pouvez verrouiller l’intégralité de votre communauté en ne permettant qu’à des utilisateurs de confiance d’y accéder. Vous pouvez également créer des espaces et groupes privés, accessibles et/ou visibles uniquement par les utilisateurs autorisés. Enfin, vous pouvez attribuer des privilèges, tels que le droit de publier du contenu ou d’appliquer les règles de modération, à des utilisateurs spécifiques et leur associer des badges permettant de reconnaître facilement leurs rôle et statut, les utilisateurs sachant ainsi immédiatement à qui ils ont affaire.

Grâce à ces protections et politiques, les membres de la communauté peuvent interagir ouvertement et en toute sécurité, sans avoir à s’inquiéter que des informations confidentielles soient partagées au mauvais endroit ou avec les mauvaises personnes. L’économie de la conversation est en plein boom et vos clients savent se faire entendre. Mieux vaut diriger la conversation qu’en être exclu.