Quand United envoie une passagère à San Francisco plutôt qu'à Paris

fg,
©AFP
Raphaël Meulders

Les temps sont durs pour la compagnie aérienne américaine United. Après avoir été vivement critiquée ces dernières semaines pour avoir refouler des jeunes filles en "leggings" et pour avoir débarqué brutalement un passager à cause d'un surbooking, la compagnie fait à nouveau parler d'elle. 

United est ainsi accusée d'avoir laissé embarquer une passagère française dans un mauvais avion : pensant voyager vers Paris depuis New York, Lucie Bahetoukilae s'est retrouvée à San Francisco, sur la Côte Ouest américaine. La Française, qui aura finalement mis 28 heures pour relier New York à l'aéroport de Charles de Gaulle de Paris, a raconté en détail sa mésaventure à nos confrères de ABC New York.

Elle explique ne pas avoir réalisé à l’aéroport de Newark qu’United avait changé le numéro de la porte d’embarquement pour son vol vers la France. Aucune annonce n'a été faite en français, et elle n'a reçu aucun mail pour l’ informer de ce changement. La passagère est donc montée à bord de ce vol vers San Francisco après avoir montré sa carte d’embarquement. Dans l'avion, un passager occupait le siège qu'elle pensait avoir réservé, mais le personnel de cabine s'est débrouillé pour lui trouver une place libre dans l’avion... sans repérer l’erreur.

Finalement, Mme Bahetoukilae a dû attendre 11 heures à San Francisco avant de trouver un vol vers la France. Au total, elle aura fait un voyage de 28 heures au lieu de 7 heures normalement entre Newark et Paris.

Après l’incident, United a dédommagé la passagère tout en indiquant qu’ils étaient en train de "travailler avec leur équipe à Newark pour empêcher que cela se reproduise".