La colère et l'incompréhension des passagers concernés par les annulations de Ryanair (TEMOIGNAGES)

La colère et l'incompréhension des passagers concernés par les annulations de Ryanair (TEMOIGNAGES)
©BELGA
AFP

Ryanair était la cible lundi d'un torrent de protestations de voyageurs outrés par une vague d'annulations inopinées, et la compagnie aérienne à bas coût était sommée d'éclaircir au plus vite ses plans de vol.

Un bref communiqué publié vendredi par la compagnie, la plus importante d'Europe en termes de passagers transportés, a fait l'effet d'une douche froide: Ryanair a annoncé l'annulation de 40 à 50 vols par jour à compter du jour même et jusqu'à la fin octobre, soit environ 2.000 liaisons au total.

"Nous nous sommes plantés dans l'organisation des vacances de nos pilotes et nous travaillons dur pour revenir à la normale", a reconnu depuis le directeur marketing du groupe, Kenny Jacobs, promettant "l'envoi d'informations régulières aux clients et la publication de nouvelles sur le site internet".

Ryanair souligne que ces annulations ne concernent que 2% de ses vols et ont pour but de "restaurer sa ponctualité" qui a diminué début septembre, mais ses explications ne passent pas.

Le secrétaire d'Etat britannique à l'Aviation, Martin Callanan, a sommé la compagnie "d'assumer ses responsabilités en informant les clients à l'avance".

"Ils ont annulé notre vol trois heures avant et ils ne pouvaient même pas garantir que nous aurions un vol dans les trois jours", s'est emportée Pat Broadhead dans un commentaire sur la page Facebook de Ryanair, prise d'assaut par des clients excédés.

"Nous avons dû voyager en taxi depuis Bratislava jusqu'en Autriche pour avoir un autre vol à grands frais, plus deux nuits d'hôtel", a-t-elle raconté, à l'unisson d'usagers qui déploraient d'en être pour leurs frais.

Sur son site, Ryanair explique aux passagers touchés qu'ils peuvent soit réserver un autre vol gratuitement, soit se faire rembourser le billet acheté. La régulation européenne prévoit aussi une indemnisation pour les personnes concernées.

Dans l'immédiat toutefois, nombre de clients cherchent avant tout à savoir si leur vol est maintenu. Car la compagnie n'a publié pour l'instant qu'une liste d'annulations jusqu'au 20 septembre.