Pour éviter le délestage, Electrabel avance l'entretien de Tihange 1

Le but est que ce réacteur soit de retour douze jours plus tôt pour aider la Belgique à affronter le mois de novembre.

Le but est que ce réacteur soit de retour douze jours plus tôt pour aider la Belgique à affronter le mois de novembre.

On le sait, le mois de novembre sera très tendu au niveau de l'approvisionnement en électricité du pays. Initialement, seul un réacteur nucléaire sur sept devait être disponible du 20 octobre au 29 novembre, durant la période de rechargement du combustible de Tihange 1.

On vient d'apprendre qu'Electrabel allait anticiper d'une semaine le rechargement de Tihange 1: il aura lieu du 13 octobre au 17 novembre, au lieu du 20 octobre au 29 novembre.

Comme la durée de l'entretien a été raccourcie de quelques jours, Tihange 1 sera donc de retour le 17 novembre, au lieu du 29 novembre, un gain de douze jours.

Cela suffira-t-il pour soulager le réseau électrique ? Les chiffres d'Elia montrent que c'est au début du mois de novembre que les besoins d'importation de la Belgique sont les plus importants : 3000 MW dans une situation normale, 5000 MW dans une situation extrême. Tihange 1 ne sera donc pas présent à ce moment-là.

Les capacités d'importation ont récemment été augmentées et il est possible d'approcher les 5000 MW voire d'aller au-delà si les conditions sont excellentes.

Rappelons également que pour pouvoir importer autant de MW, cette capacité doit être disponible à l'étranger.

Pour éviter le délestage, Electrabel avance l'entretien de Tihange 1
©IPM



Sur le même sujet