Chiffres moroses, grève: comment expliquer cette dégringolade de l'action bpost

bpost CEO Koen Van Gerven poses for the photographer at a press conference of Belgian post company Bpost who announced today to take over US company Radial which will be an asset in the logistic of internet trade, Monday 09 October 2017. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ
bpost CEO Koen Van Gerven poses for the photographer at a press conference of Belgian post company Bpost who announced today to take over US company Radial which will be an asset in the logistic of internet trade, Monday 09 October 2017. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ ©BELGA
Depuis le début de l’année, le titre a perdu plus de 50 % de sa valeur : sale coup pour l’État, principal actionnaire de bpost.

La chute de plus de 8 % affichée jeudi en séance par l’action bpost est-elle excessive ? Si elle ne fait que confirmer une tendance entamée au printemps, lors du premier avertissement sur les résultats 2018 de l’entreprise publique, elle est en tout cas liée aux résultats publiés mercredi, et elle est probablement amplifiée par le profond malaise qui affecte le personnel, à l’origine

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité