Tesla dévisse en Bourse, doutes sur le partenariat avec Panasonic

Tesla dévisse en Bourse, doutes sur le partenariat avec Panasonic
©AFP
AFP

Tesla a connu une séance difficile jeudi à Wall Street sur fond d'informations de presse selon lesquelles le constructeur de véhicules électriques et le japonais Panasonic ont décidé de geler des milliards de dollars d'investissements prévus dans leur usine géante de batteries aux Etats-Unis.

L'action Tesla a perdu 2,77% à 268,42 dollars à la clôture, après avoir dévissé de plus de 3% en début de séance.

Selon le journal nippon Nikkei, souvent très bien informé, le groupe dirigé par Elon Musk et Panasonic ont suspendu un projet d'augmenter de 50% d'ici à 2020 les capacités de l'usine de batteries de Tesla dans le Nevada (Ouest des Etats-Unis), en raison d'une évolution jugée incertaine de la demande pour les véhicules électriques.

"Nous allons bien évidemment continuer à effectuer de nouveaux investissements dans la méga-usine 1 (Nevada, NDLR) si besoin", a réagi auprès de l'AFP un porte-parole de Tesla, semblant réfuter les informations du Nikkei.

Le groupe a par la suite fait une seconde déclaration, affirmant que la demande pour les batteries de Tesla "continuait de dépasser l'offre".

Panasonic a de son côté assuré dans un commentaire adressé à l'AFP à Tokyo qu'il "allait étudier des investissements supplémentaires dans l'usine américaine en fonction de la demande", soulignant lui aussi au passage que "cette dernière augmentait", sans mentionner l'existence antérieure d'un projet précis qui serait révisé.

Le groupe japonais indique en outre n'avoir pas tranché quant à un partenariat avec Tesla pour l'usine de batteries de ce dernier en construction à Shanghai.

"Nous étudions plusieurs options concernant une éventuelle fourniture de batteries à Tesla en Chine, mais rien n'a été décidé pour le moment."

Tesla n'a pas non plus fait mention du ou des partenaires retenus.

Les investisseurs à Tokyo réagissaient positivement, saluant le fait que Panasonic semble vouloir agir prudemment: l'action gagnait 3,36% à 1.021 yens en milieu de matinée à Tokyo.

Le jeune constructeur américain est une des sociétés en vogue sur les marchés financiers où il a connu une ascension vertigineuse en seulement 15 ans d'existence et en dépit d'une rentabilité fragile et une production minime comparé à celle de groupes automobiles classiques - General Motors (GM), Ford. Toutefois, les livraisons de véhicules électriques de Tesla ont déçu les marchés financiers au premier trimestre.

Sa capitalisation boursière était de 46,36 milliards de dollars jeudi soir, contre 55,43 milliards à GM et 37,46 milliards à Ford, qui produisent des millions de voitures par an. Tesla espère livrer environ 400.000 véhicules cette année, ce qui serait son record absolu.

Ce succès boursier lui vaut en revanche d'être la cible de nombreux financiers qui spéculent sur son effondrement (short-sellers).