Pour Éric Mestdagh, "la musique est sacrée, surtout le funk et le rock des années 70"

LES PATRONS ROCK'N'ROLL | Il y a des signes qui ne trompent pas. Par exemple, une Porsche Targa vert pomme stationnée sur le gravier vous télétransporte illico dans les années septante, celles de la jeunesse d’Éric Mestdagh. Les tendres années du patron de la chaîne de supermarchés qui porte son nom ont été bercées au son, “dans le désordre”, par Electric Light Orchestra, Genesis, Pink Floyd, Led Zeppelin, David Bowie. Une bande-son totalement assortie à la Targa.

Les patrons rock'n'roll : Pour Éric Mestdagh, la musique est sacrée, surtout le funk et le rock des années 70
©Bernard Demoulin
LES PATRONS ROCK'N'ROLL...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet