Vadot: "Le crowdfunding n’est qu’une étape"

"On ne va pas se mentir. Aucun éditeur ne voulait de moi. Je suis donc passé par le canal du crowdfunding pour éditer ma bande dessinée "Maudit Mardi", ce qui m’a valu de récolter 50 000 euros", explique d’emblée Nicolas Vadot, dessinateur de presse, éditorialiste et chroniqueur régulier en radio.

Vadot: "Le crowdfunding n’est qu’une étape"
©D.R.
"O n ne va pas se mentir. Aucun éditeur ne voulait de moi. Je suis donc passé par le canal du crowdfunding pour éditer ma bande dessinée "Maudit Mardi", ce qui m’a valu de récolter 50 000 euros ", explique d’emblée Nicolas Vadot, dessinateur de presse, éditorialiste ( Le Vif, L’Echo …) et chroniqueur régulier en radio.

C’est un secret de polichinelle : l’édition est un secteur souffreteux, où...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet