Restructuration de Proximus: la semaine prochaine sera celle de tous les dangers

Alors que lundi, la direction et deux des trois syndicats de Proximus ont conclu un projet d'accord social, après dix mois d'intenses négociations, suite à l'annonce en janvier d'un lourd plan de restructuration qui menaçait 1900 emplois (ce nombre est finalement ramené à 1200), ce projet est désormais soumis au vote du personnel de l'entreprise publique de télécoms.

En janvier, peu après l'annonce de la restructuration, le personnel de Proximus observait une action de grève et manifestait devant les tours de Bruxelles.
En janvier, peu après l'annonce de la restructuration, le personnel de Proximus observait une action de grève et manifestait devant les tours de Bruxelles. ©BELGA
Alors que lundi, la direction et deux des trois syndicats de Proximus ont conclu un projet d'accord social,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité