New B: "Le gouvernement wallon a soutenu l'élan citoyen, pas le modèle d'affaires"

De l'argent public dépensé symboliquement? De façon politicienne? La participation financière de la Wallonie au capital de la future banque coopérative New B en a tout l'air.

New B: "Le gouvernement wallon a soutenu l'élan citoyen, pas le modèle d'affaires"
©Reporters
François Remy

De l'argent public dépensé symboliquement? De façon politicienne? La participation financière de la Wallonie au capital de la future banque coopérative New B en a tout l'air.

Sur proposition du ministre de l’Economie et de sa collègue de l’Economie sociale, l’exécutif wallon a décidé la semaine dernière de soutenir la création de la banque coopérative NewB à hauteur d’un montant maximum d’un million d’euros. Pourtant, la SRIW, le bras financier du gouvernement, avait rejeté l’idée, avec une analyse à l’appui dressant une longue liste de “faiblesses économiques et financières”.

Contactée par nos soins, la société régionale a préféré botter en direction des décideurs, précisant qu’il serait “opportun de contacter en direct la ministre concernée, étant donné qu’il s’agit d’une mission déléguée” (entendez par là, sur ordre du gouvernement).

Interpellé en conséquence, le cabinet de la ministre Christie Morreale (PS) a alors répliqué que la Wallonie ne faisait que soutenir “l’élan citoyen qui s’incarnait dans cette levée de fonds, ce qui n’impliquait pas de la part du gouvernement de valider le business model.” Et d’ajouter qu’il était impensable de dévoiler les notes d’analyses du projet New B internes au conseil d’administration de la SRIW “ces derniers relevant de la confidentialité des transactions financières”.

Cette réponse au nom de la ministre Morreale reste plutôt prudente et le mot est faible. D’une source proche du cabinet, on apprenait cependant la longue liste des griefs dressée dans cette analyse "confidentielle"... À lire ici > La Wallonie investit dans New B contre toute logique financière