Au Domaine de Mellemont, les bulles, c’est la moitié de la production

LIBRE ECO WEEK-END | Le dossier Pierre Rion a débuté en plantant 98 pieds dans son jardin, à Thorembais-les-Béguines, en 1990. En 1993, il est rejoint par son voisin et ami, Étienne Rigo, agriculteur qui dispose de quelques terres. "S’ajoute ensuite un troisième larron qui, dans le village, était un passionné de vinification de rhubarbe, de fraises, etc. À trois, nous avons créé le Domaine de Mellemont", raconte le cofondateur d’Iris, serial entrepreneur, business angel et, last but not least, viticulteur et président, depuis trois ans, de l’Association des vignerons de Wallonie.

Au Domaine de Mellemont, les bulles, c’est la moitié de la production
©Shutterstock

LIBRE ECO WEEK-END | Le dossier

Pierre Rion a débuté en plantant 98 pieds dans son jardin, à Thorembais-les-Béguines, en 1990. En 1993, il est rejoint par son voisin et ami, Étienne Rigo, agriculteur qui dispose de quelques terres. "S’ajoute ensuite un troisième larron qui, dans le village, était un passionné de vinification de rhubarbe, de fraises, etc. À trois, nous avons créé le Domaine de Mellemont", raconte le cofondateur d’Iris, serial entrepreneur, business angel et, last but not least, viticulteur

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité