Guy Flament, CEO d'Yves Rocher: "Autrefois, les cosmétiques naturels étaient considérés comme moins efficaces mais cette croyance a volé en éclats"

Mettre sur un même pied d'égalité la performance économique et la contribution au bien commun, une illusion ? Le groupe Yves Rocher veut démontrer le contraire en adoptant le statut d'entreprise à mission, une grande première en Europe.

Guy Flament, CEO d'Yves Rocher: "Autrefois, les cosmétiques naturels étaient considérés comme moins efficaces mais cette croyance a volé en éclats"
©D.R.

Mettre sur un même pied d'égalité la performance économique et la contribution au bien commun, une illusion ? Le groupe Yves Rocher veut démontrer le contraire en adoptant le statut d'entreprise à mission, une grande première en Europe.

Yves Rocher, qui a contribué à démocratiser les produits cosmétiques, opère dans plus de 100 pays différents,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité